Saltar al menú principal
Saltar al contenido

Documentaire sur la BNE

Biblioteca Nacional de España : La memoria del mañana est une production de la Bibliothèque nationale d'Espagne (BNE) et de l'Action culturelle espagnole (AC/E), en collaboration avec RTVE. Elle vise à montrer aussi bien l'histoire de l'institution que la valeur des collections qui y sont conservées.

Ce documentaire pousse les portes de la plus ancienne institution culturelle du pays, à l'occasion de son tricentenaire. Mario Vargas Llosa, Miquel Barceló et Ana Maria Matute nous guident dans ce voyage au cœur du bâtiment.

Mario Vargas Llosa est entré pour la première fois dans la Bibliothèque nationale voilà plus d'un demi-siècle, mais n'avait jamais eu jusqu'alors l'opportunité d'accéder au dépôt des Fonds anciens, le lieu « sacré » où les manuscrits, les incunables et les premières éditions des grandes œuvres de la littérature espagnole sont conservés : Cervantès, Góngora, Quevedo, Lope, Garcilaso

Le documentaire La memoria del mañana témoigne de la rencontre de l'écrivain et lauréat du prix Nobel avec ces grands classiques, de même qu'il montre comment Miquel Barceló accède au dépôt des Beaux-arts de la Bibliothèque nationale, là où les œuvres de Miró, Fortuny, Goya ou encore Velázquez forment l'un des fonds d'ouvrages graphiques les plus importants au monde.

Le film nous montre également comment Ana María Matute, écrivain et lauréate du prix Cervantès, et Juan Luis Arsuaga, écrivain et scientifique, réfléchissent à haute voix sur le rôle de cette institution, la valeur de ces collections et sa capacité à évoluer avec le temps.

Le documentaire réalise en outre un suivi exhaustif du processus de restauration, de numérisation et de reliure des Codex Madrid de Léonard de Vinci, les deux œuvres de ce génie humaniste conservées en Espagne.

Enfin et pour la deuxième fois dans l'histoire, nous pouvons y écouter la « Marche triomphale » composée par Antonio Asenjo Barbieri, célèbre musicien madrilène, à l'occasion de la pose de la première pierre du siège actuel, le 21 avril 1966. Cette pièce est interprétée par l'orchestre du Conservatoire royal de musique de Madrid.

 Le documentaire, qui a été produit par la Bibliothèque nationale d'Espagne et l'Action culturelle espagnole, en collaboration avec RTVE, sur un scénario de Luis Felipe Torrente et Daniel Suberviola, a été mis en scène par Fernando Martín. Entre histoire, présent et avenir, il offre une vision globale de la Bibliothèque nationale.  

Informations liées